L'hypnose en pratique

shutterstock_383767588.jpg

L’hypnose est un phénomène naturel, physiologique et quotidien. C’est un état de conscience modifié situé entre la veille et le sommeil atteint grâce aux suggestions faites par le praticien mais que nous atteignons également seuls à certains moments de la journée, lorsque nous défocalisons notre attention, que nous nous évadons l’espace d’un instant alors que nous sommes en train de lire, de conduire, de faire du sport, de regarder un film, de faire une activité « machinale » ou même alors que nous travaillons. Tout le monde est donc réceptif à l’hypnose, mais tout le monde peut aussi être résistant si quelque chose dans ne convient pas. C’est pour cela qu’il est primordial pour moi d’être à l’écoute de la personne qui vient me consulter.

Développée par le psychiatre Milton Erickson (1901-1980), l’hypnose Ericksonienne fait partie des thérapies brèves. C’est un outil de changement puissant et efficace car elle permet de communiquer directement avec notre inconscient, qui peut être considéré comme une zone de stockage d’informations illimitées, et d’aller y chercher les ressources dont nous avons besoin pour atteindre notre objectif. 

C’est très efficace mais pas magique. La réussite dépend aussi de la motivation et de l’implication du consultant. Milton Erickson disait: « C’est le patient qui fait la thérapie. Le thérapeute fournit seulement le contexte, le climat, c’est tout. C’est au patient de faire tout le travail. » Cela veut tout simplement dire qu’il faut réellement vouloir ce changement pour l’obtenir. Par exemple, si vous venez me voir pour arrêter de fumer uniquement pour faire plaisir à votre femme ou à vos enfants, cela fonctionnera, mais moins bien, ou juste un temps. Qu’est-ce que vous allez gagner à arrêter de fumer ou à mettre en place un changement important pour vous? La réussite dépend de votre objectif et de votre implication. C’est ce qui fait que parfois il faut une 2 séances, ou 5 ... mais aussi qu’une seule suffira.